17 mai – Solidarité LGBTI+ Pologne

Visuel Solidarité LGBTI+ Pologne

Iskis dénonce la virulence des politiques d’extrême droite en Pologne qui, tant au niveau du gouvernement que de certaines régions, mettent en danger les vies des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes.

Chaque 17 mai, c’est la journée mondiale contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie (IDAHOT). Cette date commémore la décision de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en 1990, de retirer l’homosexualité de la liste des maladies mentales.

Ce 17 mai 2021, Iskis a décidé d’agir en soutien aux personnes LGBTI+ de Pologne, qui subissent depuis plusieurs années une homophobie d’État de la part d’un gouvernement qui encourage leur stigmatisation au nom d’une prétendue “défense de la famille”. Le parti ultra-conservateur du PiS (Droit et Justice) a mis en place depuis 2019 une campagne haineuse qui cible la communauté LGBTI+ dans le pays afin de galvaniser son électorat conservateur et radical pendant les périodes de campagne électorale.

Nous nous opposons fermement à l’instrumentalisation de la question des droits LGBTI+, qui ne fait qu’attiser la violence d’homophobes et met en danger la vie des personnes concernées. Aujourd’hui, plus de 100 villes polonaises se revendiquent zones “sans idéologie LGBT” et des Marches des Fiertés ont été attaquées. Le PiS cherche également à inscrire dans la Constitution polonaise, l’interdiction d’adopter pour les couples et les personnes LGBTI+. 

Ces attaques contre une partie de la population ont heureusement provoqué des réactions, au sein du pays comme en dehors, en Europe et au-delà. En septembre 2020, une cinquantaine d’ambassades, dont la France, ont adressé une lettre ouverte aux autorités polonaises pour “travailler ensemble sur un environnement de non-discrimination” des personnes LGBTI+. En mars 2021, le Parlement européen a adopté une résolution proclamant l’Union Européenne “zone de liberté” pour les personnes LGBTI+.

Malgré cela, le contexte hostile que nous avons décrit reste d’actualité et les personnes résidant en Pologne parlent régulièrement de l’omniprésence des agressions et autres actes homophobes dont elles sont victimes, et qui sont tolérés par le parti au pouvoir.

En tant que centre LGBTI+ et voisin·e·s européen·ne·s, nous sommes solidaires. Nous n’acceptons pas que nos camarades polonais·e·s soient utilisé·e·s comme boucs émissaires au service d’un agenda politique réactionnaire. Nos existences ne sont pas des “idéologies” ni une menace contre la société.

Il est important de ne pas fermer les yeux et de ne pas garder le silence quand les droits humains sont piétinés, car ce sont alors les droits de tous les humains qui sont diminués. Cela a d’autant plus d’importance que les liens entre le France et la Pologne sont historiques et que Rennes accueille un consulat honoraire de Pologne.

Il y a quelques semaines, plusieurs associations LGBTI+ françaises se sont regroupées dans un mouvement « Solidarité LGBTI+ Pologne ». La mobilisation comprend notamment une pétition, dont Iskis est une des premières associations signataires. Nous invitons toute personne ou structure à montrer son soutien en signant à son tour cette pétition.

C’est aussi dans le cadre de cette mobilisation nationale que des militant·e·s d’Iskis préparent une action symbolique lundi 17 mai à Rennes.

Ensemble, continuons à défendre un monde où les droits humains sont respectés et les citoyen·ne·s accepté·e·s dans leurs diversités.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.