Groupe de parole « vie affective et transidentité »


Les discriminations vécues par les personnes transgenres touchent aussi la sphère affective : dépendance financière ou affective, difficulté à trouver des partenaires…

Ces formes de précarité dans les relations romantiques et sexuelles peuvent avoir des impacts divers sur la santé mentale et la sécurité physique. Que l’on souffre de solitude forcée, que l’on ait peur de quitter un·e partenaire ou que l’on subisse la fétichisation de notre corps, ce sont aussi des conséquences de la transphobie.

Ces sujets restent souvent cantonnés à des anecdotes entre ami·e·s. C’est dommage car ils ne sont pas moins légitimes que les autres discriminations vécues par les personnes transgenres. Il est temps d’en parler !


Le groupe est réservé aux personnes transgenres.
Sans réservation, limité à 16 personnes
Port du masque obligatoire

Organisé par la Fédération LGBTI+ à l’occasion de la sortie de la brochure « Vie sexuelle et transidentité – comprendre, accompagner, s’épanouir ».

Pratique :

Samedi 4 décembre de 14h à 16h

À Iskis – centre LGBTI+ de Rennes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.